« Chaque groupe exagère les crimes qu’il a subis et minimise les crimes commis par ses propres membres ou institutions. Il n’existe même pas de consensus sur la manière de désigner la guerre de Bosnie : guerre civile, guerre d’agression, guerre de religion, ou autre… »Lire l'article complet