Les faits ne valent plus rien face à l’exploitation, à des fins électorales, de l’assignation d’un logement social à une famille de Roms. Lire l'article complet