Ce qui fut un bastion des FARC durant le conflit armé accueille aujourd’hui l’atelier « Paz al Bosque ». Un point de rencontre entre les « protagonistes » : ex-guérilleros, policiers, soldats et paysans qui, au-delà de la photo inédite, se donne pour vocation d’autonomiser la communauté et d’engendrer un débat.Lire l'article complet