Décédé au travail au Qatar

News

 

Dans le cadre d’une enquête spéciale destinée à dévoiler des récits de travailleurs/euses népalais au Qatar pour Equal Times, Devendra Dhungana s’est rendu dans une région éloignée du Népal pour interviewer la famille d’un travailleur migrant décédé dans le Golfe.

Chirari Mahato est mort dans son sommeil dans un camp de travail au Qatar en mai dernier.

La chambre, partagée avec 12 autres travailleurs, était dépourvue d’air conditionné. Sa famille prétend que l’épuisement par la chaleur a contribué à son décès.

Comme Chirari est mort dans son sommeil, sa famille ne peut faire l’objet d’une indemnisation de la part de l’entreprise.

« Lorsque nous avons présenté une demande d’indemnisation à l’entreprise, celle-ci a déclaré énergiquement qu’il n’en obtiendrait pas, étant donné qu’il est mort dans son sommeil », a indiqué Kabiraj Chaudhary, un ami de Chirari avec qui il partageait la chambre.

« Je suis tellement bouleversée que je ne parviens plus à faire la distinction entre le jour et la nuit. Il était le seul soutien de famille mais il est parti à présent », a affirmé Patarani, l’épouse de Chirari.

Ashok, le fils de Chirari, a indiqué: « Je ne veux pas aller au Qatar après ce qui est arrivé à mon père. Je reçois des offres et des promesses qu’ils fourniront du travail et un bon salaire, mais je ne veux pas y aller ».

Vous pouvez nous aider à exhorter les autorités du Qatar à faire le bon choix pour les travailleurs/euses et à leur permettre de constituer des syndicats et d’y adhérer afin de lutter contre les employeurs qui exploitent les travailleurs et leur famille.

http://act.equaltimes.org/fr