Au début de l’année, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a averti le gouvernement nigérian qu’un nombre croissant de jeunes Nigérians abusaient de substances pharmaceutiques telles que la codéine et le tramadol.Lire l'article complet