« Les Turcs, les Kurdes, les Irakiens et les Iraniens devraient tous faire pression sur leurs gouvernements pour qu’ils utilisent l’eau comme un outil permettant d’instaurer une paix durable entre les communautés. Les grands barrages sont une menace pour le patrimoine culturel et la paix. »Lire l'article complet